Augmentation du droit d’inscription pour les étudiants non-européens

Cette note fut publiée en français le 5 de mars de 2015 ici: https://www.vrt.be/vrtnws/fr/2015/03/05/augmentation_du_droitdinscriptionpourlesetudiantsnon-europeens-1-2259684/

Le droit d’inscription que doit payer un étudiant non-ressortissant de l’EEE (Espace Economique Européen) pour obtenir un master, dans la plupart des universités flamandes, va augmenter à partir de l’année académique 2015-2016. Le cabinet de la ministre flamande de l’Enseignement Hilde Crevits souligne que la décision d’augmenter ce droit d’inscription revient depuis quelques années aux universités elles-mêmes.

C’est le journal universitaire de la KU Leuven, Veto qui a révélé que les frais d’inscription allaient augmenter dans plusieurs facultés pour les étudiants non-ressortissants de l’Espace Economique Européen.

“Le nombre croissant d’étudiants non-ressortissants de l’EEE mérite une attention particulière en termes d’encadrement, d’habitudes et de conseils. Certaines facultés ont donc décidé cette augmentation”, a déclaré Jan Raeymaekers, responsable de l’organisation des cours à l’Université de Leuven.  Il souligne que “cette augmentation n’est pas destinée à combler les trous dans le budget.”

Le prestige international des universités joue aussi un rôle. “Si l’on compare avec d’autres universités dans le monde, chez nous, le rapport entre le prix et la qualité est particulièrement bon. 
Mais certains étudiants étrangers ont l’impression que l’enseignement bon marché ne peut pas être de bonne qualité”.

Jan Raeymaekers ajoute que cette augmentation sera introduite progressivement et que des variantes sont possibles pour les étudiants venant par exemple de pays du tiers monde.

La KU Leuven n’est pas la seule université flamande à prendre cette décision. A l’université d’Anvers, UAntwerpen les frais d’inscription vont aussi augmenter pour les étudiants non-européens pour une série de masters en anglais. Il en va de même à Hasselt à l’UHasselt.

A la VUB par contre, le droit d’inscription restera le même lors de l’année académique prochaine. “L’université a délibérément maintenu ce prix parce que souvent les étudiants proviennent de pays défavorisés”, a déclaré le porte-parole de la VUB Sicco Wittermans. “L’accès aux études reste quelque chose de très important pour nous.”

Quant à l’UGent, l’université de Gand n’a pas encore pris de décision mais le fera dans les semaines qui viennent. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *